Pas toujours facile de combiner communication et écologie

 

Aujourd’hui, je me suis retrouvée confrontée à un dilemme. Je souhaite assurer un minimum d’écologie dans des solutions de communication que j’utilise pour WICOM et mes clients. Donc, je cherche continuellement à identifier des idées novatrices qui limitent notre impact sur l’environnement. Mais comment faire lorsqu’une super idée se présente mais qu’elle ne correspond pas en tous points à vos attentes?

Je m’explique

Dans certains cas, nous ne pouvons pas éviter d’imprimer. Ce n’est pas une excuse pour ne pas étudier des pistes pour trouver des nouveaux moyens et supports de communication plus écologiques. Dans cet état d’esprit j’ai voulu testé les cartes de visite 100% coton, en T-shirts recyclés. Le principe est génial, il correspond à tout ce que je souhaite mettre en place avec mes clients et cela est en totale corrélation avec les valeurs WICOM… du moins dans l’écologie et encore que…

Il y un très gros hic

Cette évolution technologique n’est pas proposée en France. Mes petites cartes de visite sont venues d’Angleterre : taxe carbone, prestataire non locale, aucune information sur les valeurs sociales de l’entreprise. Ajouter à cela le fait qu’il me parle de petit robot à la place de l’humain que je souhaite mettre au cœur de mes relations. Je suis donc bien loin de l’éthique que je souhaitais mettre dans chaque projet de communication dont je me chargerais.

Alors là, je fais quoi ?

Et bien pour le moment, j’ai décidé de m’arrêter à ce TEST. Je vais partir à la rencontre de nos imprimeurs locaux afin d’échanger avec eux sur la faisabilité d’un tel processus en France et, encore mieux, sur le territoire angevin.

Affaire à suivre. Je vous donnerai prochainement des nouvelles.
Toutes vos remarques, conseils et expériences sont les bienvenues en commentaires ⬇️

Jessica
WICOM – Communication est’éthique 🌱 Conseil & Création